Revenir au site

Le courage

de rebondir

 

 

Temps de lecture 4'

Crédit photo : Jessie Mccall on unsplash

· créativité,courage,savoir-être,apprentissage,émotion

Rebondir demande du courage.

Un courage qui a plus à voir avec la créativité qu'avec la témérité.

La créativité invite à bousculer les présupposés, à dépasser les contraintes, à accueillir l'imaginaire. Elle pousse à apprendre de toutes situations afin de décider comment agir.

Nous possédons tous ce pouvoir créatif et notre époque en a bien besoin. Aussi, demandons-nous, comment le stimuler ?

Et si le courage était d’accueillir avec empathie nos perceptions ?

Nous sommes des êtres de raison et d’émotions.

Notre imaginaire est le déclencheur de notre puissance créative. Or, trop communément lorsque ces stimuli surviennent, que ce soit pour un nouveau projet ou pour résoudre un problème, nous traitons ces informations au filtre de la raison. Trop vite, car trop pressés que nous sommes d’aboutir à la solution ! Ce faisant, nous nous coupons du potentiel subversif nécessaire à la créativité.

Alors imaginez que vous fassiez confiance à ces stimuli, sans les juger, juste pour ce qu’ils sont : des indicateurs, des intentions, des idéaux, des mouvements, des énergies… vous découvririez alors un enchevêtrement de ressources hors-pistes pour explorer d'autres possibles. C’est là, le premier levier pour conduire avec courage des projets novateurs.

L’intuition est le fruit polysensoriel de nos expertises et de notre expérience.

Et dans le pays de Descartes, rationaliste et cartésien, il est encore peu spontané d'intégrer à nos réflexions cette ressource holistique.

Nous en conviendrons, il faut un certain courage pour lâcher prise avec les normes et pour faire confiance à nos intuitions.

Et si le courage était de se confronter à l’incertitude et à la complexité ?

Douter puis arrêter de douter.

Alterner ces 2 phases est la clé du processus créatif. La créativité se réalise chemin faisant. C’est un parcours non linéaire, comme la vie. On s’y aventure par sauts et soubresauts, par questionnements et dépassements successifs. Pour réussir, il est important de garder à l'esprit que l'inattendu peut surgir à tout instant et que malgré les éventuels intempéries, une solution reste possible.

Nous en conviendrons, il faut un certain courage pour décider que « le mieux et le meilleur sont devant nous » !

Et si le courage était de stimuler les confrontations constructives ?

L’intelligence créative : 1=1

La créativité est une compétence humaine et individuelle. Elle repose sur ce qui est le plus singulier en chacun de nous.

Or, si vous demandiez à un poisson de nous parler de ce qu’est l’eau, il est probable qu'il réponde : « De quoi me parlez-vous ? ». Il n'a même pas conscience de baigner dedans. Sa boite mentale se limite à ce qu'il peut percevoir. Or là, il ne sait pas qu'il ne sait pas !

Seul, on va plus vite et on va moins loin.

Le processus d'apprentissage individuel se réalise pas à pas :

  1. « Il ne sait pas qu’il ne sait pas »
  2. « Il sait qu’il ne sait pas »
  3. « Il sait qu’il sait »
  4. « Il ne sait plus comment il fait pour savoir »
  5. « Il modélise comment il fait pour savoir »
  6. « Il peut alors transmettre ce savoir »
  7. « Il peut transformer et faire évoluer ce savoir »

Pour évoluer dans ce système de perceptions et d'apprentissages, les processus créatifs poussent à aller voir ailleurs, hors de son bocal mental.

L’intelligence collective : 1 + 1 > 5

Là est le lien entre créativité et intelligence collective. Développer sa créativité, c’est interagir avec son environnement. C’est la raison pour laquelle les équipes de projet rassemblent idéalement des personnes issues d’une mixité culturelle, de genre, d’expertise, d’expérience… Ce melting-pot permet de mettre en présence la richesse des représentations. Les échanges s'ouvrent à des questionnements nouveaux.

Si cette pluralité nourrit la créativité, elle creuse aussi les incompréhensions et rend parfois difficile la communication interpersonnelle.

Le processus créatif est aussi un chemin d’apprentissage collectif.

Pour avancer ensemble, il est nécessaire d'avoir confiance en soi et dans les autres ; d’encourager l'empathie pour accueillir les divergences de point de vue ; d'apprendre à donner et à recevoir une critique ; de créer un langage commun pour partager du sens ; de faire émerger des critères d'arbitrages pour élaborer une stratégie d’action cohérente.

A plusieurs, on va moins vite et on va plus loin.

L'apprentissage collectif :

  1. Écouter pour appréhender 
  2. Comprendre pour s'approprier 
  3. Creuser pour faire émerger des communs
  4. Renoncer pour choisir un parti pris
  5. Épurer pour affirmer l'essentiel 
  6. Engager pour soutenir le sens  

Apprendre à apprendre est la voie salutaire à toutes choses, même les plus difficiles.

Nous en conviendrons, il faut un certain courage pour accepter notre altérité et pour désirer apprendre de ce qui nous est étranger.

Le courage ? La créativité en action !

  • La créativité d'expression pour formuler ses idées
  • La créativité relationnelle pour interagir avec les autres
  • La créativité adaptative pour percevoir autrement
  • La créativité conceptuelle pour élaborer de nouvelles théories
  • La créativité d'émergence pour créer de nouveaux paradigmes
  • Le créativité de production pour transformer son environnement

Vaste entreprise ! Beau courage à nous tous !

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK